Continuer les achats

Accédez à mon panier

Addi chasse en pays Landais

* Champ obligatoire

Permis de chasse

Obtenir ma validation

Livre d'or

Aproche à Parentis en Born

L'ACCA de Parentis en Born ...

approche du chevreuil à Vielle-StGirons

Je garde de très bons souve...

Charte du chasseur temporaire

Charte du chasseur temporaire
Extrait du code de l’Environnement, article L420-1 :
« La gestion durable du patrimoine faunique et de ses habitats est d’intérêt général. »
« La pratique de la chasse, activité à caractère environnemental, culturel, social et économique, participe à cette gestion et contribue à l’équilibre entre le gibier, les milieux et les activités humaines en assurant un véritable équilibre agro-sylvo-cynégétique. »



Cette Charte du chasseur temporaire repose sur un grand principe :

-    Respect du territoire mis à disposition, des biens et des personnes dont seules chargées de sa gestion cynégétique.


1.    Le chasseur qui opte pour une carte temporaire est un chasseur responsable qui est partie prenante à l’évolution du monde cynégétique.

2.    Il certifie être en possession des documents administratifs nécessaires pour la pratique de la chasse dans les Landes.


3.    Il accepte de participer à la chasse dans les mêmes conditions que les chasseurs locaux.

4.    Il s’engage à donner une bonne image du chasseur « temporaire » et notamment à se plier aux règlements et aux formalités administratives en vigueur et à se conformer aux conseils et directives du responsable de chasse.

5.    Il s’engage à ne prélever que les animaux désignés par le responsable cynégétique au début de la journée.

6.    Il s’engage à respecter les consignes de sécurité données par le responsable de chasse.

7.    Aucun tableau n’est garanti et l’absence de gibier ne peut entraîner aucune indemnité.

8.    Le chasseur est informé que des modifications de dernières minutes peuvent se produire dans l’organisation des battues, notamment au niveau de l’espèce chassée, d’où l’importance de prévoir diverses munitions et/ou armes. Cela ne peut entraîner aucune indemnité.

9.    Le chasseur est informé que le gibier prélevé n’est pas systématiquement sa propriété: la distribution du tableau relève du responsable cynégétique au regard des us et coutumes locaux.

10.    Le chasseur a pris conscience que son attitude et ses actes sur place peuvent être pour les territoires d’accueil autant un facteur de développement qu’un élément déstabilisateur. En conséquence, il s’engage à se garder de toute attitude et de toute intervention qui pourrait bouleverser les équilibres sociaux, culturels et écologiques locaux et viendraient contrecarrer leurs dynamiques de développement.
 


Ces impératifs devront être respectés par l’ensemble des « chasseurs temporaires » désireux d’intégrer ce projet.