Continuer les achats

Accédez à mon panier

Addi chasse en pays Landais

* Champ obligatoire

Permis de chasse

Obtenir ma validation

Livre d'or

Aproche à Parentis en Born

L'ACCA de Parentis en Born ...

approche du chevreuil à Vielle-StGirons

Je garde de très bons souve...

palombe

Le pigeon ramier, de la famille des colombidés, est appelé communément palombe dans tout le Sud-Ouest de la France.
Oiseau migrateur, il est devenu sédentaire dans les pays tempérés comme la France. Le pigeon ramier traverse les Landes au moment des migrations, de même que l’espèce hiverne dans le département. Sur les sites d’hivernage, il devient grégaire avec des groupes de plusieurs milliers d’oiseaux. La reproduction s’étale d’avril à septembre, période durant laquelle il peut y avoir jusqu’à 8 pontes, mais seules 2 ou 3 nichées seront menées à bien. Chaque ponte comporte 2 œufs. Bien que beaucoup d’entre elles échouent pendant l’incubation (prédation), un couple produit en moyenne un peu plus de 2 jeunes par an.
Au cours de la saison de migration post-nuptiale et de l’hivernage, il est possible de distinguer les oiseaux de l’année des adultes. Grâce à des travaux menés par les FDC de la région et selon FREMAUX (1998), on détermine l’âge d’un individu tenu en main grâce à l’examen de ses couvertures primaires. Ces plumes à liseré terminal roussâtre chez le juvénile sont en effet progressivement remplacées par des plumes de type adulte sans liseré de façon ordonnée depuis l’intérieur vers l’extérieur de l’aile. Ainsi, le nombre de couvertures primaires comportant encore un liseré permet d’apprécier la chronologie de la mue et d’évaluer l’âge du jeune individu avec une fiabilité de quinze jours. Ces critères sont facilement reconnaissables jusqu’en début  d’hivernage, ensuite la distinction entre jeunes et adultes est possible mais nécessite un examen plus approfondi du plumage de l’aile.

    

A l’origine forestière, l’espèce colonise maintenant tous les milieux (plaine agricole, bocage, massif forestier) y compris les centres villes.

Peu exigeant, le pigeon ramier consomme préférentiellement des faines, glands et baies en automne et en hiver, puis des graines et semis (céréales, oléo-protéagineux, légumineuses) mais ne dédaigne pas les bourgeons et les jeunes pousses.