Continuer les achats

Accédez à mon panier

Addi chasse en pays Landais

* Champ obligatoire

Permis de chasse

Obtenir ma validation

Livre d'or

Aproche à Parentis en Born

L'ACCA de Parentis en Born ...

approche du chevreuil à Vielle-StGirons

Je garde de très bons souve...

chevreuil

Le chevreuil, petit cervidé européen, est un herbivore ruminant qui apprécie tout particulièrement les végétaux ligneux (arbustes, ronces, plantes semi ligneuses…). Ses préférences alimentaires lui confèrent une bonne tolérance de la part des agriculteurs car il s’intéresse peu aux principales productions agricoles du département. Par contre, son intérêt pour les reboisements, les vignes et les arbres fruitiers peut le rendre gênant pour la sylviculture et certaines productions végétales. Les jeunes arbres les plus recherchés sont les essences feuillues ; ainsi le pin maritime subit principalement les dégâts d’abroutissement en période de disette, en fin d’hiver (CEMAGREF : Centre d’Etude du Machinisme Agricole du Génie Rural des Eaux et des Forêts, 1990). En général, l’importance de ces dégâts alimentaires est liée à la densité de population. Sur les plants sylvicoles de 0,9 à 1,5 m de hauteur, un dégât comportemental est fréquent au printemps : le frottis. Les brocards territoriaux marquent en effet leur territoire par le frottement de la base de leurs bois sur des jeunes tiges souples, blessant ainsi fortement l’écorce des plants. L’importance de ce type de dégât dépend de la densité de la population et de la mise en concurrence de plusieurs mâles. Ainsi, si un brocard territorial qui frotte des arbres est éliminé, il sera remplacé par plusieurs autres qui, étant en concurrence, manifesteront encore plus leur désir de s’approprier le territoire. Les dégâts n’en seront qu’augmentés. Vu ses exigences alimentaires, l’espèce affectionne les milieux diversifiés (boisements mélangés, zones de cultures fractionnées par des haies et bosquets). Au sein d’un même territoire de chasse, les densités sont hétérogènes et dépendent bien sûr de la qualité du milieu. Sur les grandes superficies des ACCA forestières, les chevreuils sont plus nombreux près des zones d’airials, de cultures, de forêts galeries que dans la pinède pure. La colonisation de la zone agricole résulte de l’expansion des populations issues du massif des Landes de Gascogne dans les années 1970. Désormais l’espèce occupe tout le département avec des densités variables selon les disponibilités alimentaires et la pression de chasse.